L’endoscopie au Centre d’Imagerie Médicale de Rives

L’échographie endoscopique est une exploration qui associe l’endoscopie (visualisation de l’intérieur du tube digestif) à l’échographie (analyse par les ultrasons de la paroi et des organes situés au-delà de la paroi).

Une sonde d’échographie est amenée à l’aide d’un endoscope à proximité de l’organe à étudier. Elle sert à rechercher ou à explorer des lésions du tube digestif ou des organes de voisinage.

L’écho-endoscopie est l’examen le plus performant pour étudier la paroi de l’œsophage, de l’estomac ou du duodénum (pour rechercher et analyser des tumeurs bénignes ou malignes) et les organes de voisinage.

Il permet en outre de rechercher la présence de calculs, de kystes ou de tumeur dans les voies biliaires et/ou le pancréas. Il permet d’obtenir des informations qui ne peuvent pas être apportés par les autres explorations. Dans certains cas, il peut permettre de réaliser des prélèvements de fragments de tissu par ponction pour les étudier au microscope.

Cet examen peut être complémentarisé d’une fibroscopie, coloscopie, ou encore d’une gastroscopie.

Déroulement et fonctionnement de l’endoscopie

L’endoscopie utilise un appareil souple, un écho-endoscope. Pour améliorer la tolérance de l’examen, un calmant est souvent administré, dans une veine pour permettre une relaxation optimale pendant l’examen. Il arrive fréquemment que ce calmant provoque l’oubli de ce qui s’est déroulé pendant l’examen et que vous n’en gardiez que peu de souvenir. Une anesthésie générale peut être proposée et programmée si l’examen risque d’être plus long ou s’il est combiné à un autre examen endoscopique.

En cas d’anesthésie générale, il est de la compétence de l’anesthésiste de répondre à vos questions relatives à sa spécialité. Entre chaque patient et suivant les recommandations en vigueur, l’endoscope est désinfecté et les accessoires sont stérilisés ou jetés (matériel à usage unique) pour éviter toute transmission d’infections.

Il est possible de réaliser des biopsies au cours de l’écho-endoscopie, au moyen d’une aiguille passée à l’intérieur de l’appareil, qui permet de prélever une carotte de tissus pour l’analyser. Dans ce cas il faut au préalable avoir réalisé un test sanguin pour vérifier l’absence d’anomalie de la coagulation sanguine.

Les aspects techniques à connaitre

La qualité de l’image produite est directement proportionnelle à la fréquence utilisée. Par conséquent, une haute fréquence produit une meilleure image. Cependant, l’échographie à haute fréquence ne pénètre pas aussi bien que les ultrasons basse fréquence de telle sorte que l’examen des organes voisins peut être plus difficile. L’écho endoscopie s’effectue sous anesthésie générale.

logo iphone

Prendre rendez-vous pour une écho-endoscopie